Bonjour la confusion
Pour doper les ventes, les marques de viande végane y ajoutent... de la graisse animale!

Les ventes de substituts de viande à base de plantes sont en baisse. L'industrie alimentaire tente d'y ajouter des graisses animales, pour le goût et la texture. Pas une solution, estime une association qui promeut l'alimentation végétale.
Publié: 18.02.2024 à 18:30 heures
|
Dernière mise à jour: 19.02.2024 à 07:10 heures
Ajouter de la graisse animale aux substitus végétaux rend ces derniers plus juteux et plus goûteux... Mais ils ne sont plus consommables par les végétariens.
Blick_Lucie_Fehlbaum2.png
Lucie FehlbaumJournaliste Blick

Le marché de la fausse viande serait-il entrain de dégringoler? C'est ce que rapporte «20 minutes», citant une chute des ventes de 1,5% en un an, alors que la marque de viande «Bell» annonce des chiffres records.

L'industrie alimentaire tente le tout pour le tout avec une stratégie pour le moins étonnante: ajouter de la graisse animale aux substituts végétaliens. Des déchets carnés sont ajoutés en laboratoire, développe le quotidien, pour ajouter de la saveur. Migros avait réalisé un test «Mix Meat & Plants», combinant les deux et présenté comme une alternative responsable à la viande. Il a été retiré de la vente.

Concentré de goût

La graisse animale est importante pour le goût chez l'être humain, indique «20 minutes», citant des «experts en alimentation». En effet, elle permet de conserver les arômes en bouche, et rend la viande plus juteuse après cuisson, puisqu'elle ne s'évapore pas comme les graisses végétales.

Une solution qui n'arrange pas le problème, notamment des émissions des gaz à effet de serre produits par l'élevage, estime Swissveg. L'association spécialisée dans la promotion de l'alimentation par les plantes admet un petit progrès, si des carnivores se montrent convaincus par ces options flexibles.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Une nutritionniste interrogée par le quotidien met en garde, de son côté, contre les acides gras saturés contenus dans la graisse animale. Nous en consommerions déjà trop au quotidien, et il serait plus malin, selon elle, de miser sur les graisses végétales.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la