Affaire Godel
L'avocat de Jean-Marc Angéloz plaide l'acquittement

Le journaliste Jean-Marc Angéloz a contesté sa condamnation pour instigation à violations du secret de fonction, après la publication d'un livre d’entretiens avec l’ancien président du Conseil d’Etat fribourgeois Georges Godel. Son défenseur a plaidé l'acquittement.
Publié: 09.02.2024 à 12:03 heures
L'avocat de Jean-Marc Angéloz a plaidé l'acquitement après sa condamnation pour instigation à violations du secret de fonction, après que le journaliste a publié un livre d’entretiens avec l’ancien président du Conseil d’Etat fribourgeois Georges Godel.

L'avocat de Jean-Marc Angéloz a plaidé l'acquitement après sa condamnation pour instigation à violations du secret de fonction, après que le journaliste a publié un livre d’entretiens avec l’ancien président du Conseil d’Etat fribourgeois Georges Godel.

L'affaire a été traitée vendredi à Fribourg devant le juge de police de la Sarine Jean-Marc Sallin. L'auteur de «Secrets et confidences d'un président» a recouru contre une ordonnance pénale de mars 2023, où le procureur général Fabien Gasser lui a infligé une peine de 100 jours-amende avec sursis pendant 2 ans et 1500 francs d’amende ferme.

Son avocat Patrik Gruber a plaidé l'acquittement «clair et net», en fondant sa plaidoirie sur les droits à la liberté d'expression et à l'information. Fabien Gasser a requis la confirmation de la peine, parce que «le procès n'est pas celui de la liberté de la presse, mais d'un projet hasardeux mené au mépris du code déontologique».

Le jugement sera transmis au prévenu par la poste. Condamné pour le même motif, Georges Godel n'a pas fait opposition.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la