Adhésion suspendue au parti
Bernhard Diethelm poussé vers la sortie par son propre camp

La branche schwytzoise de l'UDC a exigé le départ temporaire de Bernhard Diethelm du parti. L'élu, accusé d'agression sur une prostituée, a annoncé qu'il maintenait malgré tout son mandat de député cantonal.
Publié: 05.07.2023 à 19:02 heures
|
Dernière mise à jour: 05.07.2023 à 21:40 heures
1/5
Le député UDC schwytzois Bernhard Diethelm a été inculpé pour lésions corporelles simples et détention de contenus pornographiques illégaux.

Lundi, le député UDC schwytzois Bernhard Diethelm a été condamné par le tribunal de Zurich à une peine de prison avec sursis de huit mois pour lésions corporelles simples et détention de contenus pornographiques illégaux. Il a toutefois été acquitté des accusations graves telles que la tentative de viol. Le ministère public a annoncé qu'il ferait appel du jugement. Par mesure de précaution, Bernhard Diethelm a annoncé qu'il comptait lui aussi faire appel, comme l'a fait savoir son avocat.

La décision dépendra du jugement du tribunal de Zurich, a poursuivi l'avocat dans une prise de position mercredi, n'excluant pas de porter l'affaire devant la Cour suprême, si cet appel est déposé.

Qu'adviendra-t-il à présent de la carrière politique de Bernhard Diethelm? Une partie de l'UDC avait déjà pris ses distances avec l'élu, avant même d'attendre le jugement. La branche schwytzoise de l'UDC a demandé au parti local du Wägital, auquel appartient Bernhard Diethelm, de suspendre l'affiliation de l'élu.

Mais Bernhard Diethelm avait lui aussi prévu le coup: «Je déclare par la présente que je suspends mon affiliation à l'UDC jusqu'à ce qu'un jugement juridiquement valable soit rendu. Aussi, je ne participerai ni aux séances, ni aux assemblées, ni à rien d'autre» a informé le député UDC dans un communiqué publié tard mardi soir.

Il poursuivra néanmoins son activité de député cantonal. Il a en outre annoncé qu'il ne s'exprimerait plus sur l'affaire jusqu'au jugement.

Le parti local défend tout de même Bernhard Diethelm

Karl Mächler, le président du parti local de Bernhard Diethelm, a lui aussi pris position: «Nous allons maintenant nous asseoir ensemble et examiner tout cela tranquillement. Ensuite, nous déciderons de ce qu'il y a de mieux à faire.» Il défend toutefois son collègue de l'UDC: «On ne peut pas lui tomber dessus et le dénigrer pour quelques petites photos», confie Karl Mächler.

Publicité

Les «petites images» mentionnées ici font référence aux contenus de pornographie animale retrouvés chez Bernhard Diethelm. Celles-là mêmes qui lui ont valu une condamnation.

La branche schwytzoise de l'UDC ne partage pas cet avis. Mardi, son président Roman Bürgi a fait savoir qu'il maintiendrait sa demande d'exclusion de Bernhard Diethelm du parti, même après le jugement.

«La semaine dernière, la branche locale de l'UDC a été priée de suspendre immédiatement l'affiliation de Bernhard Diethelm au parti, jusqu'à un éventuel acquittement», a ainsi prévenu Roman Bürgi.


Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la