Yachts, villas et jets privés
C'est ici que les oligarques cachent leur fortune

À force de multiples investissements, les fameux oligarques russes qu'on accuse de financer indirectement la guerre ont bel et bien caché leur fortune. Mais un collectif de recherche commence à reconstituer les pièces de puzzle. La Suisse est de plus en plus concernée.
Publié: 23.03.2022 à 18:41 heures
1/11
L'UE fait la chasse aux avoirs des oligarques russes. Parmi eux, Roman Abramovitch.
Martin Schmidt

L’intention de l’Occident ne saurait être plus claire: mettre un terme à la folie d’un conflit qui dure depuis bientôt un mois et a déjà fait officiellement plus de 1000 victimes civiles. Par le biais de sanctions extrêmement sévères à l’encontre de la Russie, une large coalition de pays a donc décidé de taper là où cela fait invariablement le plus mal. Vous l’aurez deviné, il s’agit du… porte-monnaie.

Dans le viseur des gouvernements qui s’opposent ouvertement à la tentative d’annexion de l’Ukraine (que le président russe s’évertue à présenter comme une «dénazification» du pays), on trouve donc la fortune des oligarques et du chef du Kremlin «himself», Vladimir Poutine.

Des fortunes (pas si) bien planquées

Pourquoi? Parce que c’est ici que se cache – à proprement parler – le nerf de la guerre. Comme l’a révélé il y a un an Alexei Navalny, le principal opposant au Kremlin, la fortune de Poutine serait en effet gérée par un cercle illustre de 35 oligarques. Problème: les avoirs de ces messieurs sont souvent dissimulés derrière des constructions complexes et difficiles à repérer. Mais mauvaise nouvelle pour ces richissimes Russes, un groupe de recherche autour de la plate-forme de journalistes «OCCRP» y est parvenu.

Ce groupe d’enquêteurs a retracé et assemblé le puzzle des fortunes oligarchiques d’un montant de 17,5 milliards de dollars. Parmi les pièces éparses, des dizaines d’entreprises, d’avoirs bancaires, de yachts ou de jets privés. Et les pistes mènent également en Suisse.

Certains détails ont déjà été rendus publics au cours des dernières semaines. Ainsi, des comptes de plusieurs centaines de millions de dollars liés à l’oligarque Alischer Ousmanov, qui a pris ses quartiers en Suisse romande, avaient été répertoriés dans notre pays, écrivait récemment le quotidien zurichois «Tages-Anzeiger».

2,1 milliards sur des comptes du Credit Suisse

Selon l'«OCCRP», la fortune d’Alischer Ousmanov ne s’arrêterait toutefois pas là. Le sexagénaire posséderait plus de 2,1 milliards de dollars sur des comptes auprès du Credit Suisse.

Publicité

De nombreux oligarques ont également acheté des villas en Suisse. Ainsi, Guennadi Timtchenko, 69 ans, possède à Genève une propriété pour laquelle il a déboursé la coquette somme de 18 millions de francs il y a 20 ans.

Un autre oligarque possédant une fortune en Suisse n’est autre qu’Andrei Menitschenko. Egalement présent sur la liste des sanctions de l’Union européenne, le patron du géant des engrais Eurochem possède une propriété de plus de 5000 mètres carrés à St-Moritz, dans les Grisons.

Le nom le plus célèbre qui figure sur la liste d’Alexei Navalny? Roman Abramovitch. Les dernières recherches du groupe d’investigation révèlent pas moins de 140 avoirs. Plus de la moitié a pu être attribuée à l’entourage d’Abramovitch. Parmi ces biens, 40 villas et appartements à Londres.

Au total, des avoirs d’Abramovitch d’une valeur de plus de 8 milliards de dollars ont pu être retrouvés. Ses avoirs les plus précieux sont le club de football de Chelsea à Londres (2,56 milliards de dollars), son yacht Solaris (600 millions de dollars) ancré au large des Bermudes, ou l’entreprise Ervington Investments Limited (352 millions de dollars), à Chypre, île où il a également placé 900 millions de dollars dans un trust.

Publicité

Des villas italiennes d’une valeur de plus d’un milliard

Vous désirez faire la connaissance d’un autre gros poisson dans la liste des amis de Poutine? On vous présente Oleg Deripaska, 54 ans. Le groupe de recherche a pu lui attribuer des biens d’une valeur de 5,7 milliards de dollars. L’oligarque possède plusieurs immenses propriétés en Sardaigne, d’une valeur totale de plus d’un milliard de dollars. A cela s’ajoutent de nombreuses propriétés aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France ou à Chypre.

Selon la plate-forme «OCCRP», nombre de ces oligarques auraient pillé l’économie russe dans les années 1990 et n’auraient pu conserver leur fortune que grâce à leur loyauté envers le chef du Kremlin, Vladimir Poutine. Le groupe d’investigation entend publier prochainement d’autres recherches sur les biens des oligarques russes.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la