Une dispute qui finit mal
Il photographie son agresseur avant de se faire tuer

En Allemagne, un homme de 61 ans a sorti son téléphone portable pour photographier un individu qui courait dans sa direction. Agressé par celui-ci, il a succombé à ses blessures.
Publié: 26.10.2023 à 11:24 heures
1/4
La police a publié les images du téléphone portable de la victime et des images de caméra de surveillance.
Roman Neumann

L'image est floue, un peu brouillon. On y voit un homme avec une carrure insignifiante, à peine menaçante. Pourtant, il a probablement une vie humaine sur la conscience. C'est du moins ce qu'a expliqué la police de Passau, en Allemagne.

Les faits ont eu lieu début octobre dans la localité de Pocking en Basse-Bavière. Vers 19 heures, un homme et son épouse au volant d'une Renault s'arrêtent à un carrefour pour céder la priorité à un autre véhicule.

C'est alors qu'un inconnu s'approche à pied de la voiture et frappe deux fois la vitre arrière. Le couple se gare, sort du véhicule et demande alors à l'homme ce qui lui a pris. L'inconnu se précipite alors vers le malheureux de 61 ans, lui dit quelque chose dans un allemand approximatif et le frappe violemment à deux reprises dans le ventre, rapporte «Bild».

La victime s'effondre. L'épouse compose le numéro d'urgence et alerte la police alors que son mari parvient tout de même à se relever et à poursuivre son agresseur qui s'enfuit à pied. Par la suite, la police tentera de reconstituer ce qui s'est vraiment passé. 

Une patrouille le trouve couvert de sang

Un peu plus tard, une patrouille trouve l'homme de 61 ans allongé sur le sol, en sang et grièvement blessé, ne réagissant plus.

Selon «Bild», un médecin urgentiste l'a réanimé pendant 20 minutes. Une fois stable, il a été transporté à l'hôpital, mais il a succombé mardi à ses graves séquelles au cerveau. Sur son téléphone portable, la police a trouvé les images floues de l'agresseur.

Publicité

Les forces de l'ordre ont publié les images, ainsi que d'autres captures d'une caméra de surveillance. La police judiciaire enquête sur des soupçons de coups et blessures ayant entraîné la mort et recherche des témoins. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la