Une «boucherie humaine» à Londres
Prison à vie pour le meneur d'un groupe coupable des mutilations génitales filmées

Marius Gustavson était poursuivi pour diverses mutilations génitales filmées sur 13 victimes, dont lui-même. Il a été condamné à de la prison à vie par un tribunal de Londres.
Publié: 09.05.2024 à 15:23 heures
|
Dernière mise à jour: 09.05.2024 à 15:30 heures
Marius Gustavson a commis une véritable «boucherie humaine».

Une «boucherie humaine»: le meneur d'un groupe d'hommes jugés pour avoir procédé à des mutilations, dont des castrations filmées et diffusées sur un site internet payant, a été condamné jeudi à la prison à vie par un tribunal londonien.

Marius Gustavson, 46 ans était poursuivi pour une série d'infractions liées à des «modifications corporelles extrêmes» sur 13 victimes dont lui-même, ainsi que l'ablation et la commercialisation de certaines parties du corps des victimes et la mise en ligne de vidéos.

Il avait créé un site internet payant pour diffuser ces modifications corporelles et revendiquait «la fabrication d'eunuques», référence au mouvement «nullo» réunissant des personnes ayant connu une modification corporelle telle que l'enlèvement de leurs organes génitaux. Comptant 22'000 abonnés, son site avait rapporté près de 300'000 livres (près de 350'000 euros) entre 2017 et 2021.

Cuisiner des testicules humains

Si les victimes avaient apparemment consenti à ces ablations, certains des évènements qui se sont produits relèvent «quasiment de la boucherie humaine», a affirmé le juge Mark Lucraft, en prononçant la peine d'emprisonnement à vie, assortie d'une période de sûreté de 22 ans.

Selon lui, Marius Gustavson était le cerveau de cette entreprise «à grande échelle», ayant même à une occasion cuisiné «des testicules humains, qui ont été mis sur une assiette pour être mangés».

Il s'est lui-même mutilé

Cet homme originaire de Norvège et habitant dans le nord de Londres, s'était lui-même coupé le pénis, ainsi qu'une jambe après avoir demandé à un complice de la geler.

Publicité

Selon l'accusation il aurait été personnellement impliqué dans au moins 29 procédures le visant lui ou d'autres personnes. La plainte d'une victime à la police avait été suivie de plusieurs arrestations à Londres, en Ecosse et dans au Pays de Galles.

Six autres hommes étaient poursuivis devant le tribunal de l'Old Bailey à Londres pour complot en vue de commettre des lésions corporelles graves. Ils avaient reconnu les faits et ont été condamnés jeudi à entre quatre ans et demi et douze ans de prison. Durant le procès, l'avocat de Marius Gustavson, Rashvinderjeet Panesar, avait affirmé que son client était mu par le besoin d'être «l'architecte de son propre corps», après l'échec de son mariage en 2016.

(AFP)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la