Selon l'ancienne stratège du président
Donald Trump aurait pu éviter 130'000 morts du Covid

Elle a conseillé le président républicain Donald Trump durant la crise du Covid. Elle l'attaque à présent frontalement: s'il avait écouté les recommandations de son équipe, au moins 130'000 personnes décédées du Covid seraient encore en vie.
Publié: 27.10.2021 à 07:38 heures
1/4
Donald Trump a refusé d'écouter sa stratège en matière de gestion de la crise du coronavirus, Deborah Birx.
Blick

Dans une administration chaotique et face à la pire crise qu’ont affrontée les États-Unis depuis la Seconde guerre mondiale, il y en a eu quelques-uns pour incarner la voix de la raison. Le virologue Anthony Fauci était de ceux-là. Il a pu également compter sur Deborah Birx, stratège tout au long de la crise du Covid pour l’ancien président Donald Trump. Elle déballe à présent toute sa frustration face à un chef de l’exécutif qui s’est obstiné à ignorer ses conseils. Elle affirme officiellement qu’à cause du refus de Donald Trump à gérer cette crise avec plus de sérieux, plus de 130’000 personnes sont mortes inutilement.

Devant la sous-commission d’enquête de la Chambre des représentants (la chambre basse du Congrès), elle relève à quel point l’administration Trump a été «distraite» par les élections de 2020 et a clairement ignoré les recommandations visant à contenir la pandémie. Le Washington Post nous rapporte ses propos.

«Nous pourrions avoir réduit les décès de 30 à 40 pour cent»

Elle dénonce la lenteur avec laquelle l’administration Trump a pris des mesures pour contenir le virus lors de la première vague et critique la communication chaotique de la Maison-Blanche avec le public. «Je pense que si nous avions pleinement mis en œuvre l’obligation de porter des masques, limités les repas dans les restaurants intérieurs, sensibilisés les amis et la famille au risque de se réunir dans des maisons privées et augmenté les tests, nous aurions probablement pu réduire le nombre de décès de 30 à 40%», a déclaré Deborah Birx.

Trump a-t-il fait tout ce qu’il pouvait? «Non.»

Plus de 735’000 Américains sont morts du coronavirus depuis le début de la pandémie. Au début de l’année, Deborah Birx avait déjà déclaré aux journalistes combien il était difficile de réagir à la pandémie en pleine année électorale.

Lorsqu’on lui a demandé de développer ses commentaires là, l’ancienne fonctionnaire a déclaré à la sous-commission que certains de ses collègues «faisaient activement campagne et n’étaient pas aussi présents à la Maison-Blanche qu’ils l’étaient auparavant». À la question directe de savoir si Trump «a fait tout ce qu’il pouvait pour contenir la propagation du virus et sauver des vies pendant la pandémie», Deborah Birx a répondu: «Non».


Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la