Riposte inattendue des civils
Des soldats russes tués par des pâtisseries empoisonnées?

L'armée ukrainienne n'est pas la seule à se battre contre les Russes. Les civils se défendent également, et pas seulement à coup de cocktails Molotov. Certains auraient choisi une méthode plus sournoise: proposer des pâtisseries empoisonnées à leurs assaillants.
Publié: 04.04.2022 à 22:06 heures
1/5
Deux soldats russes auraient été tués par des petits pâtisseries empoisonnées offertes par des civils ukrainiens. (Image d'illustration)
Patrice Obrist

Depuis le début de la guerre, une grande partie de la population civile ukrainienne se bat aux côtés de son armée. Ils se défendent contre les Russes à l’aide, notamment, de cocktails Molotov artisanaux et de barrages. Certains citoyens ukrainiens avaient pourtant une tout autre idée de résistance.

Plusieurs civils de la ville d’Izioum ont décidé d’accueillir les forces russes avec des pâtisseries… empoisonnées. Selon les services secrets ukrainiens, ils auraient ensuite distribué les gâteaux mortels à des soldats russes de la troisième division de fusiliers.

«Deux assaillants ont été tués sur le coup et 28 autres ont été placés en soins intensifs», ont écrit les autorités dans un post Facebook. L’état des soldats admis à l’hôpital n’est pas clair. Ces informations n’ont toutefois pas pu être vérifiées de manière indépendante.

Pénurie de nourriture dans les rangs russes

Auparavant, l’Ukraine avait déjà annoncé que 500 autres soldats russes avaient été hospitalisés à cause d’une intoxication liée à de l’alcool. On ne sait pas si les guerriers de Vladimir Poutine ont consommé une liqueur offerte par des civils ukrainiens. Les autorités du pays envahi assurent que la Russie aurait comptabilisé ces incidents comme des «pertes non liées au combat».

Même si ces informations ne peuvent pas être vérifiées de manière indépendante, il est tout à fait plausible que des soldats russes aient accepté de la nourriture de la part de civils ukrainiens.

Les forces armées de Vladimir Poutine feraient actuellement face à un gros problème de ravitaillement en nourriture. Dans une conversation téléphonique interceptée, on peut même entendre des soldats russes parler de tuer et de manger des chiens.

Publicité

(Adaptation par Louise Maksimovic)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la