Plainte pour pornographie infantile
Un soldat américain se bat pour la Russie pour fuir la justice

Les accusations sont graves. Un vétéran de l'armée de l'air américaine est accusé d'avoir possédé et consommé du matériel pédopornographique. Pour échapper à son jugement, il s'est apparemment réfugié en Russie.
Publié: 13.04.2024 à 10:58 heures
1/4
Wilmer P. aurait normalement dû comparaître devant le tribunal en janvier.
Janine Enderli

Pour échapper à une accusation de pornographie infantile, un soldat américain de 28 ans s'est apparemment réfugié en Russie. Et il a même rejoint l'armée.

Wilmer P.*, autrefois fier membre de l'armée de l'air américaine et élu politique dans l'État du Massachusetts, est au cœur d'un scandale. Il a été arrêté en 2020 à Warwick, Rhode Island, pour possession de photos nues d'une jeune fille de 17 ans sur son téléphone portable. Selon la loi américaine, cela est considéré comme de la pornographie infantile.

Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Le soldat a également été inculpé pour avoir tenté de tromper le procureur et son supérieur. En janvier 2024, l'accusé aurait dû, en principe, se présenter au tribunal pour plaider coupable et obtenir en contrepartie une réduction de peine. Mais Wilmer P. ne s'est pas présenté.

«Je pensais qu'il plaisantait»

Des enregistrements semblent montrer Wilmer P. dans un bureau militaire en Sibérie. Dans ces vidéos, l'ex-soldat aurait exprimé son soutien à la Russie et sa guerre en Ukraine. L'enregistrement se termine par la signature de documents de l'armée par le soldat américain.

L'avocat de Wilmer P., John M. Cicilline, a confirmé au «Boston Globe» que son client lui avait dit qu'il avait rejoint l'armée russe. «Il a dit: 'J'ai rejoint l'armée russe', ou quelque chose comme ça, a déclaré l'avocat au journal. Je pensais qu'il plaisantait.»

Selon l'avocat, son client a toujours aspiré à une carrière politique. Pour la défense, la motivation était tout autre. Le soldat américain était fermement convaincu que le délit avait détruit sa vie. La défense l'assure: «Je suis sûr qu'il a rejoint l'armée russe parce qu'il ne voulait pas s'enregistrer comme délinquant sexuel.»

Publicité

Selon l'agence de presse AP, les autorités américaines examinent actuellement l'authenticité des vidéos et des photos. Elles ne peuvent pour l'instant ni confirmer ni infirmer qu'il s'agisse de Wilmer P…

*Nom connu

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la