Parce qu'elle utilise Instagram
Une influenceuse russe risque six ans de prison

Veronika Loginowa, 18 ans, est passionnée de mode et partage son quotidien sur Instagram avec des milliers d'abonnés. Problème: être actif sur ce réseau social n'est pas légal en Russie. La jeune femme risque de finir derrière les barreaux.
Publié: 26.09.2022 à 21:47 heures
Même si elle garantit n'avoir jamais exprimé ses opinions politiques sur Internet ou ailleurs, l'influenceuse devrait passer six ans en prison pour «extrémisme».

La Russe Veronika Loginova vient d’être accusée de perpétrer des «activités extrémistes» par les forces de l’ordre de son propre pays. La raison: elle gère un compte Instagram sur lequel elle partage sa passion pour la beauté et la mode. La jeune femme de 18 ans a d’ailleurs la cote puisqu’elle est suivie pas quelque 550’000 abonnés.

Oui, sauf qu’il est interdit d’avoir ce genre d’activités en Russie. L’influenceuse risque donc une peine de prison de… six ans

Les utilisateurs des réseaux dans le viseur

Veronika Loginova s’est empressée de commenter sa mésaventure sur son compte Insta: «Cela peut arriver à n’importe qui en Russie. Des procureurs peuvent venir chez toi à n’importe quel moment. Je n’ai jamais été très intéressée par la politique dans mon pays, et maintenant, je risque six ans de prison parce que je gère un compte Instagram».

Sur les réseaux, la jeune influenceuse a posté la lettre qu'elle a reçu des forces de l'ordre.

L’influenceuse en a profité pour partager un document qu’elle a reçu concernant ses prétendues infractions. Elle est accusée d’extrémisme pour avoir «mené des actions visant à attirer des utilisateurs vers les réseaux sociaux Facebook et Instagram».

Loin de se laisser impressionner, la jeune femme explique vouloir continuer à raconter son histoire afin de sensibiliser la population. Elle s’est d’ailleurs adressée à Roskomsvoboda, une organisation russe à but non lucratif qui s’engage pour la protection des droits numériques des personnes actives sur Internet.

Accéder à Instagram avec un VPN

Pour rappel, en mars dernier, un tribunal de Moscou avait interdit l’utilisation d’Instagram et de Facebook aux Russes. Le pays avait pris cette décision dans le cadre d’une action musclée contre les plateformes numériques occidentales. Dès lors, les utilisateurs russes n’avaient accès à leur compte qu’avec l’aide d’un VPN.

Publicité

À noter que la société Meta qui possède Facebook et Instagram a été classée comme une plateforme «extrémiste» par la Russie. Toute personne y ayant accès risque donc une peine similaire à celle de Veronika Loginowa…

(Adaptation: Valentina San Martin)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la