Modèle de «La Reine des Neiges»
Un mur anti-selfies érigé pour sauver un village pittoresque de l'afflux de touristes

Le petit village pittoresque de Hallstatt en Autriche est considéré comme un aimant à touristes à cause du succès du film Disney «La Reine des Neiges». Mais les habitants sont horrifiés par cette agitation. Un mur pourrait résoudre le problème.
Publié: 21.05.2023 à 17:08 heures
|
Dernière mise à jour: 21.05.2023 à 17:38 heures
1/7
C'est ainsi que la commune autrichienne de Hallstatt veut se débarrasser des innombrables touristes : Une protection visuelle contre les selfies.

La commune autrichienne de Hallstatt en a assez. Chaque année, elle est envahie par près d'un million de touristes venus du monde entier. En cause: l'architecture du royaume d'Arendelle, décor magique du film Disney «La Reine des Neiges», qui a été inspirée de ce village situé en bordure de lac.

Cette toute petite agglomération enfouie dans les Alpes autrichiennes fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle compte 750 habitants. Or, ceux-ci sont horrifiés par la frénésie qui gagne leur commune. Depuis des années, ils se plaignent de cette attention non sollicitée. D'autant plus que les touristes ont tendance à bloquer la circulation pour... prendre des selfies.

Une mesure drastique prise pour des raisons de sécurité

Ils tiennent à retrouver le calme de leur petite commune au bord de l'eau. Le pittoresque village alpin a donc pris leurs préoccupations au sérieux. La solution? Eriger une paroi de bois qui bloque une partie de la vue sur le lac et les montages à l'endroit le plus apprécié et rend difficile la prise des photos.

L'objectif est donc d'éviter que les touristes ne se bousculent à ce lieu clé situé sur une route fréquentée. Cette protection visuelle n'est pour l'instant que de quelques mètres de large et ne bloque pas totalement le point de vue.

Est-ce suffisant? Pas sûr. «Le seul moyen serait d'empêcher carrément de prendre des photos depuis ce spot», estime Alexander Scheutz, le maire du village, au journal autrichien «Oberösterreichische Nachrichten».

Cette paroi n'est pour l'heure qu'un essai. Elle pourrait s'agrandir par la suite si elle montre son efficacité, poursuit le maire.

Publicité

La population contre le pare-vue

Qu'en pensent les villageois? Selon le journal «Oberösterreichische Nachrichten», la population de Hallstatt s'est déjà prononcée contre le projet. Après tout, elle aussi aime profiter de la vue. Le projet pourrait donc se voir avorté, n'en déplaise au maire du village.

Celui exprimait déjà ses inquiétudes il y a trois ans dans une interview accordée au journal allemand «Spiegel». «Les habitants de Hallstatt souffrent de ce buzz, déplorait-il. Leur qualité de vie diminue. Toute cette agitation a lieu sur une route qui longe l'eau.»

Mais la commune n'y voit-elle vraiment pas d'intérêt? Sur le plan économique, elle profite énormément de l'afflux de touristes. Le nombre de nuitées passées à Hallstatt a doublé depuis 2010, passant de 70'000 à environ 140'000. Ce buzz a donc malgré tout des bons côtés.

L'engouement pour ce petit village alpin autrichien a commencé en 2011, lorsqu'une copie très fidèle de Hallstatt a été construite en Chine. Un énorme afflux de touristes s'est alors rué dans le pays. Et quelques années plus tôt, une série sud-coréenne avait rendu le village célèbre dans l'espace asiatique.

Publicité

Une localité suisse connaît aussi le problème

Ce problème est également connu en Suisse. En raison d'une série coréenne sur Netflix, Iseltwald, dans le canton de Berne, est envahi depuis des mois par des milliers de visiteurs. Ici aussi, la commune s'est résolue à prendre plusieurs mesures pour gérer les vagues de curieux et d'Instagrameurs.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la