Liaisons dangereuses à Denver
Un dentiste empoisonne son épouse avec un shake protéiné

Aux Etats-Unis, un homme a empoisonné sa femme avec du cyanure de potassium qu'il avait glissé dans un shake protéiné. La raison? Il voulait l'éliminer pour vivre avec sa maîtresse.
Publié: 23.03.2023 à 20:28 heures
1/5
James C., originaire de l'État américain du Colorado, voulait se débarrasser de sa femme pour s'enfuir avec sa maîtresse. Selon la police, il aurait commencé début mars à ajouter des substances toxiques dans les shakes protéinés de sa femme.
Aurelia Schmidt

«Quel poison peut tuer un être humain sans qu'il s'en aperçoive?» Selon les autorités américaines, James C.*, 45 ans, aurait entré cette question dans le moteur de recherche de son ordinateur. Avant de commander le premier médicament qui est apparu dans les résultats.

Quelques jours plus tard, sa femme, mère de leurs six enfants, est décédée. Elle a été empoisonnée par son mari. Les enquêteurs ont dévoilé les raisons qui ont poussé ce dentiste de l'Etat américain du Colorado à commettre un homicide: il voulait éliminer son épouse pour s'enfuir avec sa maîtresse. Il avait fait venir cette dernière par avion à Denver avant même la mort de sa compagne officielle, comme le rapporte le «New York Post».

«Je ne t'ai pas empoisonnée»

Selon la police, il aurait commencé début mars à ajouter des substances toxiques dans les shakes protéinés de sa femme. Fait aggravant: selon les autorités, ce n'était pas la première fois que le quadragénaire lui administrait des drogues.

Après avoir consommé le shake, Angela C.*, 43 ans, a écrit à son mari qu'elle se sentait «comme droguée». Arrivée à l'hôpital, elle a dû être placée sous respiration artificielle. «Compte tenu de notre passé commun, cela doit te paraître bizarre. Mais que les choses soient claires: je ne t'ai pas empoisonnée», lui aurait répondu son époux.

Un mensonge, d'après certains éléments. Une employée de bureau avait ouvert par mégarde l'un des paquets commandés par l'accusé. Après avoir lu l'inscription «cyanure de potassium» sur le récipient, elle s'était méfiée et avait fait vérifier la présence de la substance. Les soupçons se sont ensuite rapidement portés sur James C.

Malgré cette découverte, toute aide est arrivée trop tard pour Angela C. Peu de temps après son admission à l'hôpital, elle a été déclarée morte. Son mari a été arrêté par la police.

Publicité

*Noms connus par la rédaction

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la