«Juste parce que nous sommes riches et russes»
Le milliardaire russe Andreï Melnitchenko s'oppose aux sanctions de la Suisse

Dans une déclaration exclusive à Blick, le milliardaire russe Andreï Melnitchenko reproche à l'Occident et à la Suisse de l'avoir sanctionné uniquement en raison de ses origines russes. Il n'est pas le seul dans ce cas, selon lui.
Publié: 25.05.2024 à 19:55 heures
1/5
Le riche entrepreneur russe Andreï Melnitschenko à vécu à St-Moritz pendant des années.
Bildschirmfoto 2024-04-02 um 08.40.24.png
Reza Rafi

La Suisse s'est à nouveau retrouvée mise à rude épreuve avec sa politique de sanctions: est-elle légitime pour prendre des mesures contre des Russes richissimes qui sont d'une importance existentielle pour le système de Vladimir Poutine? Ou la Confédération met-elle à mal sa neutralité, qui a largement contribué au succès du modèle suisse?

La Suisse adopte les sanctions de l'UE à son encontre

Andreï Melnitchenko, homme d'affaires et milliardaire russe, s'est récemment retrouvé dans le collimateur des autorités européennes et nationales. Cet entrepreneur occupe la 97e place sur la liste des personnes les plus riches de «Forbes». Il a résidé pendant des années à Saint-Moritz (GR), avant de quitter le pays en 2022 pour le Golfe persique. La raison de son départ? La confédération a adopté les sanctions de l'UE à son encontre.

Le riche homme d'affaires exilé possède aujourd'hui la nationalité russe et celle des Émirats arabes unis. En Suisse, une procédure concernant son permis C est toujours en cours. Andreï Melnitschenko s'oppose désormais juridiquement aux sanctions qui lui ont été imposées.

«Il a été puni pour ce qu'il est: riche et russe»

Un autre oligarque connu est allé plus loin. Mikhaïl Fridman, magnat de la finance russo-israélien et 151e sur la liste des riches de «Forbes», poursuit désormais l'Etat luxembourgeois en justice pour obtenir 15 milliards d'euros de dommages et intérêts en raison des sanctions prises à son encontre, rapporte le «Financial Times» ce samedi.

Dans une déclaration exclusive à Blick, Andreï Melnitchenko prend le parti de Mikhaïl Fridman et le considère également comme une victime d'une politique qui vise délibérément les personnes d'autres nationalités: «Dans les périodes précédentes de l'histoire européenne, il a fallu des décennies pour que les personnes juives soient indemnisées pour leurs pertes», explique le milliardaire russe. «Maintenant, la justice et l'équité sont reconnues plus rapidement.» Selon lui, Mikhaïl Fridman, «tout comme moi», n'a pas été puni pour ce qu'il a fait. «Il a été puni pour ce qu'il est: riche et russe.»

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la