«Il n'y a plus rien à manger ou à boire»
Bloqués à Dubaï par les inondations, une Bernoise et son petit-fils témoignent

Chaos à Dubaï: en raison des pluies torrentielles, de nombreuses personnes sont bloquées à l'aéroport. Plus rien à manger et à boire, bagages non délivrés... Une lectrice de Blick témoigne.
Publié: 18.04.2024 à 21:02 heures
1/6
Beatrix Grossen et son petit-fils se sont retrouvés coincés à l'aéroport de Dubaï.

C'était un beau voyage... jusqu'ici. Avec son petit-fils de 13 ans, Beatrix Grossen, originaire de Frutigen dans le canton de Berne, s'est envolée pour la Zambie en Afrique. Ils devaient rentrer en Suisse, mais sont restés tous deux bloqués à l'aéroport de Dubaï depuis mercredi. «Des gens ont passé la nuit ici. Ils n'ont sans doute pas pu trouver d'hôtel» témoigne la femme de 66 ans à Blick. 

L'odyssée a commencé en Zambie. En raison des inondations à Dubaï, l'avion a décollé avec trois heures de retard. Arrivés à Dubaï, Beatrix Grossen et son petit-fils n'ont pas pu descendre tout de suite. Ils ont dû attendre plusieurs heures. La raison: il n'y avait pas de personnel pour installer la passerelle de débarquement sur l'avion. Un véritable calvaire pour les passagers. «Mon vol de six heures a duré 18 heures au total», peste-t-elle.

«Personne ne fait entrer les bagages dans l'aéroport»

Lorsqu'ils ont enfin pu accéder à l'aéroport, la situation ne s'est pas améliorée. Pas de nourriture, pas de boisson. Les Suisses ne sont pas les seuls à être bloqués à Dubaï. «Tout est vide et en rupture de stock. J'ai vu des gens manger des pizzas surgelées froides parce qu'il n'y avait plus rien d'autre.»

Pour couronner le tout, leurs bagages manquent également. Les valises n'ont même pas été retirées des avions, a-t-on dit à Beatrix Grossen. «Personne ne fait entrer les bagages dans l'aéroport.» Pourquoi? Elle ne le sait pas. Elle suppose qu'en raison des inondations, le personnel nécessaire n'accède pas à l'aéroport. Le petit-fils et sa grand-mère n'ont plus qu'un souhait: rentrer à la maison.

Majed Al Joker, Chief Operating Officer de l'aéroport de Dubaï, a annoncé jeudi à l'agence de presse gouvernementale WAM que l'aéroport devrait reprendre ses activités dans les prochaines 24 heures, comme le rapporte Reuters.

«Scènes d'apocalypse» à Dubaï

Pendant ce temps, Dubaï s'enfonce dans d'immenses masses d'eau. Mardi, la métropole de plusieurs millions d'habitants a reçu autant de précipitations que d'habitude en deux ans. Des lecteurs signalent des «scènes apocalyptiques» qui se déroulent dans la ville. Les rues, les centres commerciaux et la piste d 'atterrissage de l'aéroport sont sous l'eau.

Publicité

Selon les météorologues, les raisons de ces nombreuses précipitations seraient notamment le jet-stream et le réchauffement climatique. Mais selon les experts, le «cloud seeding», une technique permettant de favoriser artificiellement les nuages, aurait également contribué à ces pluies torrentielles. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la