Il blesse plusieurs policiers
Un homme pète un plomb parce qu'il doit vivre avec sa belle-mère

Depuis plus d'un an, un jeune allemand de 25 ans vit avec sa petite amie et la mère de celle-ci. L'ambiance est tendue et soudain, c'en est trop et une dispute éclate. Il s'en prend alors à la police qui intervient. Il a dû répondre de ses actes devant le tribunal.
Publié: 15.01.2024 à 19:58 heures
|
Dernière mise à jour: 15.01.2024 à 20:41 heures
1/5
Un Allemand doit répondre de ses actes devant le tribunal d'Ebersberg.
Sandra Gerber

Une dispute familiale en Allemagne a dégénéré. Un soir d'avril dernier, la police est appelée dans un appartement du district d'Ebersberg, dans l'ouest du pays. Ils y rencontrent un homme de 25 ans déjà «extrêmement agressif», qui aurait menacé sa compagne et sa belle-mère. C'est ce que décrit l'acte d'accusation, selon le «Süddeutsche Zeitung» («SZ»).

L'affaire a maintenant atterri devant le tribunal d'instance d'Ebersberg, où l'homme a dû répondre entre autres d'agression contre des agents de police. «Votre comportement était tout simplement médiocre», a reproché le juge Benjamin Lenhart à l'accusé. En effet, au cours de la soirée, il n'a cessé de perdre le contrôle de lui-même – avec pour conséquence trois policiers blessés et une nuit au poste.

Un policier mordu à la cuisse

L'enregistrement de la bodycam d'un policier a permis à tous les participants à la procédure de prendre part à l'altercation devant le tribunal – au grand dam de l'accusé. Sur la vidéo de 30 minutes, on le voyait insulter sa belle-mère et provoquer régulièrement les policiers.

Il avait déjà bu six à huit bières ce jour-là, avait-il alors déclaré aux agents. Un test d'alcoolémie effectué tôt le lendemain matin a révélé un taux d'environ 1,1 pour mille. Selon l'avocat de la défense de l'homme, il devait donc avoir environ deux pour mille d'alcool dans le sang pendant la dispute. C'est sans doute ce qui a facilité ce comportement. Il aurait dû passer ses journées avec «cette vieille salope», comme il a qualifié sa belle-mère. Il aurait menacé sa partenaire de mort, selon les informations d'un policier citées par le journal «SZ».

Lorsque les agents ont voulu le faire sortir de l'appartement, il s'est défendu bec et ongles. Il aurait alors mordu un policier à la cuisse et craché sur un autre. En outre, il a insulté les agents, leur a donné des coups de pied et a tenté de leur donner un coup de tête. Six policiers ont réussi à maîtriser l'homme et à le placer en cellule de dégrisement.

L'accusé s'excuse devant le tribunal

Devant le tribunal, l'accusé s'est montré repentant, mais peu loquace: «Je tiens à m'excuser sincèrement auprès des policiers pour mon comportement disproportionné et inapproprié», a-t-il déclaré selon le journal «SZ». Il ne s'est pas exprimé davantage. Son avocat a justifié l'incident par la forte alcoolémie de son client et le stress lié à la cohabitation avec sa belle-mère. Celle-ci aurait entre-temps déménagé.

Publicité

Bien que le policier qui témoigne devant le tribunal accepte les excuses de l'accusé, il le met en garde: «Attaquer des secouristes qui font simplement leur travail, ça ne se fait pas du tout.» L'accusé écope d'une peine d'un an et six mois avec sursis. En raison d'une précédente condamnation pour conduite sans permis qu'il n'a pas encore payée, il obtient trois semaines supplémentaires, selon le «SZ». En outre, l'homme devra verser 1500 euros à l'association de prévention routière du district d'Ebersberg. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la