Elle dépose une main courante
Britney Spears aurait été giflée par le garde du corps de Wembanyama

La star de la pop Britney Spears a raconté jeudi avoir été giflée à Las Vegas par un membre du service de sécurité de Victor Wembanyama, nouvel espoir de la NBA. Elle a déposé une main courante.
Publié: 07.07.2023 à 08:39 heures
L'incident se serait produit dans le Nevada à l'entrée du restaurant d'un hôtel.

Sur Instagram, Britney Spears a expliqué avoir aperçu mercredi soir le Français Victor Wembanyama, actuellement dans le Nevada pour disputer son premier match avec les San Antonio Spurs, à l'entrée du restaurant d'un hôtel.

«J'ai décidé de l'aborder et de le féliciter pour son succès. Comme il y avait beaucoup de bruit, je lui ai tapé sur l'épaule pour attirer son attention», a-t-elle détaillé. «Son service de sécurité m'a alors giflé sans regarder en arrière.» Le coup «m'a presque fait tomber et m'a arraché mes lunettes», a-t-elle ajouté.

Selon le site people TMZ, qui a révélé l'information, Britney Spears a déposé une main courante après cet incident. Sollicitée par l'AFP, la police de Los Angeles a confirmé avoir ouvert une enquête mercredi soir pour «coups et blessures», sans préciser l'identité de la victime. «Aucune arrestation ou citation n'a été émise. Aucun autre détail ne sera fourni pour le moment», a-t-elle précisé.

Le Français Victor Wembanyama a confirmé l'incident jeudi après son entraînement, en expliquant n'avoir appris qu'après-coup l'implication de la chanteuse. «Une personne m'appelle: 'monsieur, monsieur!', puis m'attrape par le dos, et non par l'épaule. J'ai senti que la sécurité avait écarté cette personne, mais je ne sais pas avec quel degré de force», a raconté le joueur français.

«La violence physique est trop fréquente dans ce monde»

«Je n'ai pas regardé, j'ai juste continué de marcher pour aller dîner et passer une bonne soirée», a-t-il ajouté, en précisant que la sécurité des San Antonio Spurs «l'avait briefé» pour qu'il ne s'arrête pas afin d'éviter de «provoquer un attroupement». «Je suis tout le temps assailli par les gens. (...) Mon équipe de sécurité n'a frappé aucun d'entre eux», s'est indignée Britney Spears sur Instagram, en insistant sur le fait qu'elle lui avait «simplement tapé sur l'épaule».

«La violence physique est trop fréquente dans ce monde», a estimé l'Américaine en appelant les célébrités «à montrer l'exemple et à traiter tout le monde avec respect». «Je n'ai pas encore reçu d'excuses publiques de la part du joueur, de son équipe de sécurité ou de leur organisation. J'espère qu'ils le feront...», a-t-elle ajouté.

Publicité

Agé de 19 ans, Victor Wembanyama est considéré comme le plus gros potentiel du basket mondial depuis LeBron James, et a été accueilli en rockstar au Texas en juin. Ces dernières années, les déboires personnels de la chanteuse et la tutelle exercée par son père, qui a régi ses décisions les plus intimes pendant 13 ans, jusqu'à fin 2021, ont fait les gros titres de la presse.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la