Elle aurait été victime de chantage
La princesse Kate a-t-elle été forcée de dévoiler son cancer?

Le 22 mars dernier, la princesse Kate a annoncé dans un message vidéo qu'elle était atteinte d'un cancer. Mais cette déclaration ne serait en réalité pas tout à fait volontaire, selon des informations de médias britanniques.
Publié: 02.04.2024 à 16:24 heures
|
Dernière mise à jour: 02.04.2024 à 17:26 heures
1/5
Mi-mars, la princesse Kate a annoncé dans un message vidéo qu'elle était atteinte d'un cancer.
RMS_Portrait_AUTOR_884.JPG
Silja Anders

Son message vidéo a bouleversé le monde entier: la princesse Kate a annoncé le 22 mars qu'elle était atteinte d'un cancer à 42 ans. Début janvier, la princesse de Galles avait subi une opération de l'abdomen. Des tests postopératoires ont permis de poser un diagnostic.

Dans les semaines qui ont précédé la déclaration publique de la princesse, les rumeurs se sont multipliées sur les raisons de son retour à ses fonctions après Pâques. De nombreuses théories du complot ont vu le jour. Cette vidéo a mis fin à toutes les spéculations sur la famille royale.

Mais selon le «Daily Mail», l'annonce de la princesse sur sa maladie n'était pas tout à fait volontaire. Quelques jours avant la publication du message vidéo, un collaborateur de la London Clinic, où la princesse Kate a été opérée, aurait tenté d'accéder sans autorisation à son dossier médical. Quelqu'un aurait-il alors obtenu des informations qui auraient dû être gardées sous clé?

Victime de chantage?

Selon une source proche du dossier qui s'est confiée au «Daily Mail», la princesse Kate aurait été victime d'un chantage. Le palais de Kensington aurait alors été contacté et aurait dû agir avant que les informations sur l'état de santé de la mère de famille royale ne soient publiées sans autorisation.

Dans un premier temps, on a supposé que l'épouse du prince William voulait anticiper les spéculations si elle ne participait pas à la messe royale de Pâques. Mais la source semble indiquer qu'il a été conseillé à la belle-fille du roi Charles III de publier elle-même une déclaration le plus rapidement possible et ainsi éviter des quelconques chantages. 

Un témoignage qui pourrait sauver des vies

Même si la prise de position de la princesse Kate a sans doute été dictée par nécessité, il semble que suivre cette voie était une bonne décision. En annonçant son cancer, la princesse Kate pourrait peut-être même sauver des vies. Le soir du message vidéo, le système de santé britannique NHS a enregistré plus de 200'000 visiteurs sur ses sites web d'information. Jusqu'au dimanche suivant la vidéo, le Macmillan Cancer Support a enregistré plus de 100'000 visiteurs sur son site web. Le chroniqueur Ephraim Hardcastle, avec qui l'initié du palais s'est entretenu, écrit: «Quelle qu'en soit la raison, l'ovation générale que Kate a reçue a confirmé que c'était la bonne décision.»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la