Déversement validé par l'AIEA
La deuxième phase du rejet de l'eau de Fukushima a débuté

La deuxième phase du rejet en mer des eaux traitées de la centrale nucléaire japonaise accidentée de Fukushima a commencé jeudi matin, a annoncé son opérateur. Un total de 7800 m3 d'eau traitiée avait été évacuée durant la première phase de 17 jours.
Publié: 05.10.2023 à 08:13 heures
Le Japon prévoit de déverser dans l'océan Pacifique plus de 1,3 million de m3 d'eau traitiée de Fukushima, soit l'équivalent de 540 piscines olympiques (archives).

Le Japon avait commencé le 24 août à évacuer dans l'océan Pacifique de l'eau qui a été utilisée pour refroidir les coeurs des trois réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi, qui étaient entrés en fusion après le tsunami de 2011.

Provenant aussi de nappes souterraines et de la pluie, cette eau a été longtemps stockée dans d'immenses citernes sur le site de la centrale et traitée pour la débarrasser de ses substances radioactives, à l'exception du tritium, qui n'est dangereux qu'à de très hautes doses concentrées selon les experts.

Le rejet en mer a été validé par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Mais le lancement du processus a provoqué une crise diplomatique entre le Japon et la Chine, qui a suspendu toutes ses importations de produits de la mer japonais.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la