Des liens avec la Russie?
Des Serbes d'extrême droite prennent d'assaut la frontière kosovare

Le conflit entre la Serbie et le Kosovo menace de s'envenimer. Des vidéos récentes montrent comment des extrémistes serbes masqués ont tenté de prendre d'assaut la frontière kosovare à Jarinje. Certains des manifestants auraient également des liens avec la Russie.
Publié: 18.12.2022 à 20:37 heures
1/6
Depuis plus d'une semaine, le conflit entre la Serbie et le Kosovo s'est à nouveau envenimé.
Carla De-Vizzi

Le conflit entre la Serbie et le Kosovo s'intensifie à nouveau. Après que des convois militaires serbes ont été aperçus se dirigeant vers le Kosovo, la Serbie a déposé une demande d'entrée au Kosovo avec environ 1000 membres de l'armée. Aujourd'hui, des images qui suscitent l'inquiétude circulent à nouveau sur internet.

Selon les médias locaux, les enregistrements vidéo montrent des extrémistes serbes voulant prendre d'assaut la frontière kosovare. Les manifestants se seraient rassemblés à la hauteur du poste-frontière de Jarinje (Kosovo), côté serbe, dans l'intention de pénétrer sur le territoire voisin. Comme le montrent les images, des dizaines de protestataires - masqués et équipés du drapeau serbe - ont participé à l'action. «Jamais de frontière, le Kosovo est la Serbie», peut-on lire sur une banderole.

«Tenez-vous-en à la Russie»

Selon les médias locaux, le groupe d'extrême droite serbe «Patrouille nationale» aurait appelé à la manifestation. En outre, les extrémistes auraient reçu le soutien de personnes partageant les mêmes idées en Serbie, au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine.

Des rumeurs circulent également sur Twitter selon lesquelles certains partisans prorusses se trouveraient parmi les manifestants. On aurait ainsi pu lire sur une banderole la phrase «Priez Dieu et tenez-vous-en à la Russie».

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Entre-temps, la force de maintien de la paix Kfor, dirigée par l'OTAN, aurait installé des barbelés sur le sol kosovar près du poste-frontière concerné, bloquant ainsi le passage.


Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la