«Arrêtez ce petit jeu»
Après le gel du soutien à l'Ukraine, Joe Biden est en colère contre le Congrès

Le président américain Joe Biden a lancé un appel urgent aux membres du Congrès américain: il ne reste «plus beaucoup de temps» à l'Ukraine. Il faut maintenir les soutiens militaires, et cesser les jeux de pouvoir au Congrès.
Publié: 02.10.2023 à 12:17 heures
1/5
Le président américain Joe Biden s'est adressé à la nation dimanche depuis la Roosevelt Room de la Maison Blanche.
Daniel Kestenholz

Récemment, la Pologne a menacé d'arrêter les livraisons d'armes à l'Ukraine qui se défend contre les envahisseurs russes. Samedi, les Etats-Unis ont gelé jusqu'à nouvel ordre toute aide à l'Ukraine – une concession aux conservateurs, sans quoi un crédit de transition d'urgence pour le gouvernement fédéral américain aurait échoué au Congrès.

Dimanche, le président américain Joe Biden a averti avec insistance les membres du Congrès que l'Ukraine n'avait plus de temps à perdre et que les conséquences seraient dramatiques si elle ne recevait pas rapidement à nouveau l'aide américaine. La contre-offensive de Kiev piétine, les forces armées ukrainiennes ont d'urgence besoin de tous les moyens possibles pour mener à bien la guerre.

«Nous ne pouvons pas permettre que (notre aide) soit interrompue», a déclaré Joe Biden sur Twitter. Il «s'attend à ce que (...) le soutien à l'Ukraine soit assuré en ce moment critique pour le pays.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Nous n'avons pas beaucoup de temps»

Depuis la Roosevelt Room dans l'aile ouest de la Maison Blanche, Joe Biden a également lancé un appel urgent au président républicain de la Chambre des représentants Kevin McCarthy, ainsi qu'aux députés et sénateurs. «Nous n'avons pas beaucoup de temps et il y a un sentiment écrasant d'urgence», a déclaré Joe Biden en référence au budget de transition de 45 jours mis en place pour éviter une nouvelle paralysie budgétaire de l'administration fédérale, faute de vote sur son financement, valable uniquement jusqu'à la mi-novembre. Le président américain a appelé le Congrès à négocier au plus vite un paquet d'aide.

«La grande majorité des deux partis – démocrates et républicains, Sénat et Chambre des représentants – soutiennent l'Ukraine», a déclaré Joe Biden. Ils s'opposent à «l'agression brutale qui lui est imposée par la Russie». «Arrêtez de vous amuser, faites votre boulot.»

S'adressant au public, il a déclaré: «Je veux assurer à nos alliés américains, au peuple américain et au peuple ukrainien qu'ils peuvent compter sur notre soutien et que nous ne nous retirerons pas.»

Publicité

La sécurité de la frontière américaine avant tout?

Kevin McCarthy a rétorqué dimanche qu'il continuait à s'engager en faveur du soutien à l'Ukraine. Mais les questions internes de sécurité des Etats-Unis devraient avoir «une plus grande priorité pour les parlementaires américains».

«Arrêtez de vous amuser, faites votre boulot»

«La démarcation américaine avec les autres pays est importante et il y a plus d'Américains qui meurent à notre frontière qu'en Ukraine», a déclaré Kevin McCarthy dans une interview à CBS. Il a suggéré que les futurs paquets financiers pour l'Ukraine devraient inclure des dispositions pour garantir la sécurité de la frontière américaine.

Des migrants en provenance d'Amérique latine traversent actuellement en masse la frontière sud des États-Unis. Rien que cette année, on s'attend à ce que trois millions de réfugiés affluent vers les États-Unis.

L'Ukraine veut sa propre industrie de l'armement

Volodymyr Zelensky a averti qu'une baisse du soutien américain pourrait avoir de graves conséquences sur l'effort de guerre. Pour se défendre, l'Ukraine prévoit néanmoins de devenir un pays producteur d'armes. Lors d'un discours samedi, le président ukrainien a proposé des conditions spéciales aux entreprises de défense étrangères si elles étaient prêtes à développer une production d'armes en collaboration avec Kiev.

Publicité

Le ministre des Affaires étrangères de Kiev, Dmytro Kuleba, a ainsi écrit sur Twitter que l'Ukraine ne recevrait pas seulement une aide militaire de la part de ses alliés, mais qu'elle lancerait également sa propre production d'armes. La Russie commet donc une erreur en misant sur l'absence d'aide à l'armement pour l'Ukraine. «La Russie commet une erreur en pensant que le ralentissement de l'aide militaire pour l'Ukraine est la solution pour terminer la guerre, a déclaré Dmytro Kuleba. Nous ne faisons pas que recevoir des armes. Nous augmentons la production nationale et la coproduction avec des partenaires de l'OTAN et au-delà.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la