Après le départ de gros annonceurs
Elon Musk annonce un «procès thermonucléaire»

De plus en plus d'annonceurs se détournent de la plate-forme X parce que leurs contenus se retrouvent placés à côté de posts antisémites. Elon Musk, multimilliardaire et propriétaire de X, veut désormais riposter.
Publié: 19.11.2023 à 22:39 heures
|
Dernière mise à jour: 20.11.2023 à 11:16 heures
1/5
Elon Musk veut poursuivre Media Matters en justice.
Fabrice Obrist

En début de semaine, l'autorité américaine de surveillance des médias, Media Matters, a publié un rapport. L'organisation a constaté que les publicités de grandes entreprises sur la plateforme X se retrouvent souvent à côté de contenus antisémites.

Ce rapport a eu des conséquences importantes pour X: de grandes entreprises comme Apple et Disney ont ainsi annoncé qu'elles ne diffuseraient plus de publicité sur la plateforme d'Elon Musk. À cela s'ajoute le fait que le nombre d'utilisateurs est en baisse depuis des semaines. Pour X, cela devrait signifier de fortes pertes de chiffre d'affaires.

Samedi, Elon Musk a pris la parole. Le propriétaire de X a annoncé qu'il déposerait lundi une plainte contre Media Matters. «A la seconde où le tribunal ouvrira lundi, X Corp déposera une plainte thermonucléaire contre Media Matters et TOUS ceux qui ont participé à cette attaque frauduleuse contre notre entreprise», a déclaré le multimilliardaire.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Induire les annonceurs en erreur»

Selon Elon Musk, Media Matters a publié «une histoire qui présente de manière totalement erronée les expériences réelles sur X». Selon l'homme de 52 ans, le rapport était une tentative de «saper la liberté d'expression et d'induire en erreur les annonceurs».

Chez X, la protection de la liberté d'expression est au-dessus de tout, «y compris du profit», a déclaré le multimilliardaire dans sa déclaration. «Pour que la parole soit vraiment libre, nous devons aussi avoir la liberté de voir ou d'entendre des choses que certaines personnes pourraient trouver choquantes», argumente avec certitude, l'homme le plus riche du monde.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la