Après avoir tabassé un détenu
Ramzan Kadyrov promeut son fils de 15 ans au poste de chef de la sécurité tchétchène

Adam Kadyrov, fils du leader tchétchène Ramzan Kadyrov, connaît une carrière fulgurante. Du haut de ses 15 ans, son père vient de le nommer chef de la sécurité tchétchène. C'est la brutalité féroce du jeune homme qui l'a récemment mis sur le devant de la scène.
Publié: 07.11.2023 à 12:01 heures
|
Dernière mise à jour: 07.11.2023 à 19:21 heures
1/7
Ramzan Kadyrov a accordé à son fils Adam, âgé de 15 ans, le poste de chef du département de sécurité du président de la République tchétchène.
Blick_Portraits_302.JPG
Jenny Wagner

Dimanche, le leader tchétchène Ramzan Kadyrov a officiellement promu son fils de 15 ans Adam au poste de chef du service de sécurité tchétchène. Le ministre de la Santé, Adam Alkhanov, a réagi à cette nouvelle dans un message Telegram samedi: «Je félicite Adam Kadyrov pour sa nomination au poste à responsabilité de chef du service de sécurité du président de la République tchétchène!»

Ramzan Kadyrov valorise la violence de son fils

Ces derniers mois, le fils Kadyrov s'est fait remarquer pour sa brutalité. L'adolescent s'est récemment forgé une image de voyou en frappant à terre un jeune détenu sans défense. La victime, Nikita Chouravel, avait été arrêtée pour avoir brûlé un Coran. Le détenu est toujours en attente de son procès et n'a pas encore été condamné. 

En septembre, à la suite de ses actes, l'adolescent a décidé de faire usage de ses poings sur le détenu. «Je suis fier de l'acte d'Adam», avait alors déclaré Ramzan Kadyrov à propos du passage à tabac commis par son fils. Il a publié sur Telegram une vidéo montrant Adam en train de se défouler sur sa victime. 

«Sa nomination à un tel poste est tout à fait légitime»Adam Delimkhanov, député de la Douma

«Malgré son jeune âge, Adam Kadyrov dispose déjà d'une grande expérience pratique, a expliqué le ministre de la Santé tchétchène. Rien ni personne ne l'empêchera de défendre son père, le peuple, la religion et la patrie.» Adam Delimkhanov, le député de la Douma et proche de la famille Kadyrov, a également salué cette décision: «Sa nomination à un tel poste est tout à fait légitime.»

Les qualités d'un vrai musulman

D'autres officiels louent également les «qualités de leader» de Kadyrov junior. «Il s'est révélé être un patriote courageux et un homme prêt à défendre la religion, a déclaré Akhmed Doudaïev, ministre tchétchène de l'Information. Il réunit les meilleures qualités d'un vrai Tchétchène et d'un musulman.»

«Il réunit les meilleures qualités d'un vrai Tchétchène et d'un musulman»Akhmed Doudaïev, ministre tchétchène de l'Information

Le fils prodige pratique les arts martiaux et a été couronné vainqueur de plusieurs tournois. Selon le pouvoir tchétchène, Adam Kadyrov dispose d'excellentes capacités dans le maniement des armes. La participation à la guerre en Ukraine figure également sur le CV de l'adolescent: selon ses propres dires, Ramzan Kadyrov aurait envoyé ses trois fils mineurs au front pour combattre les «nationalistes ukrainiens». On ne sait toutefois pas si les trois garçons se trouvaient effectivement sur la ligne de front et s'ils ont véritablement participé aux combats.

Publicité

Sur les traces de son père

Ces dernières semaines, le leader tchétchène s'est occupé à temps plein de redorer le CV de son fils. Début octobre, il lui a décerné le titre de «Héros de Tchétchénie», pour un quelconque accomplissement. Le père fier a par ailleurs demandé à d'autres régions du Caucase d'honorer son fils. Sa progéniture a alors reçu la deuxième plus haute décoration du Tatarstan, une république de la fédération de Russie, «pour sa contribution significative au renforcement de la paix interethnique et interreligieuse». Et tout cela, a la suite d'une publication vidéo de la violente castagne en prison.

La carrière de Ramzan Kadyrov en tant que leader tchétchène avait aussi commencé par un poste de chef des services de sécurité. Et lui aussi n'avait que 15 ans à l'époque. Selon la loi russe, la personne doit être titulaire d'une formation supérieure pour exercer cette fonction. Mais la famille la plus puissante de Tchétchénie ne semble pas être soumise à ces règles.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la