Après 11 heures par -5 degrés
Une factrice épuisée doit abandonner sa tournée à cause du froid

D'innombrables lettres et paquets, une pression massive et des températures glaciales: une postière a interrompu sa tournée en Allemagne parce qu'elle n'en pouvait plus. La femme s'est exprimée sur Facebook et parle de l'immense charge de travail qu'on lui impose.
Publié: 01.02.2024 à 21:30 heures
Une postière a décidé de ne pas finir sa tournée en raison du froid et du stress. Elle en parle sur les réseaux sociaux. (Image symbolique)
Janine Enderli

Peu importe le temps qu'il fait, les facteurs et les factrices doivent sortir tous les jours. Mais la gratitude des clients semble avoir des limites. En Allemagne, les facteurs sont souvent confrontés à la frustration des clients insatisfaits. 

C'est ce que montre une enquête de l'entreprise de sondage YouGov. 30% des Allemands déclarent être irrités parce que leur colis a été déposé chez un voisin alors qu'ils étaient eux-mêmes à la maison. 27% indiquent ne pas avoir reçu de carte de notification lorsqu'ils n'étaient pas chez eux, rapporte «Focus».

«J'aimerais bien avoir des remerciements»

Une factrice allemande concernée, Jenny Re, a décidé de prendre la parole sur Facebook pour décrire ce à quoi elle doit faire face quotidiennement. La factrice écrit dans le groupe Services de colis et réclamations – Hermes, DHL, DPD, Amazon, GLS, UPS: «Je vois fréquemment que des colis n'ont finalement été livrés que le lendemain en raison d'une interruption de tournée ou que des lettres ne sont pas arrivées tel ou tel jour.» 

Elle est consciente qu'elle a choisi ce travail, mais elle serait reconnaissante d'avoir un «merci» de temps à autre. Car la charge de travail dans le métier est élevée. Et de nombreux citoyens la sous-estiment. «Je fais mes tournées depuis six heures ce matin et nous avons eu moins cinq degrés toute la journée» explique la factrice. 

Au bout de onze heures, elle a donc été forcée d'interrompre son itinéraire. Et ce, bien qu'elle ait encore trois caisses de lettres et de paquets à porter. Mais «à un moment donné, tout le monde a besoin de faire une pause» ajoute-t-elle.

Il n'existe aucune entreprise dans laquelle tout fonctionne parfaitement. La postière peut aussi comprendre l'agacement de quelqu'un qui attend depuis longtemps son envoi tant attendu. Mais elle et ses collègues se donnent beaucoup de mal pour que le courrier arrive à temps chez les clients.

Publicité

Pénurie de personnel de livraison

Jenny Re l'espère de tout son coeur: «Ma contribution ouvrira peut-être les yeux de certains.» Le post Facebook a été très bien accueilli par les utilisateurs du réseau social. La postière a même reçu des éloges. Quelqu'un écrit même: «Notre factrice habituelle est vraiment géniale!»

Tout le monde n'est pas forcément du même avis: «Il est tout simplement inadmissible que l'on mente aux clients», écrit un utilisateur. Il fait allusion aux avis de la poste indiquant que «personne n'était à la maison» ou que «le colis a été livré.»

En outre, le manque de personnel est un véritable problème, explique Klaus Gettwart de l'association allemande pour la poste, les technologies de l'information et les télécommunications (DVPT) au portail d'information web.de. C'est l'une des principales raisons pour lesquelles de nombreux colis et lettres ne parviennent pas à leur destination avant un long délai. La qualité se perd donc de plus en plus à cause de la pénurie de main d'oeuvre.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la