Accidents du travail dangereux, mesures de sécurité insuffisantes
De graves accusations sont portées contre Space X d'Elon Musk

Membres écrasés, amputations, électrocutions, blessures à la tête et aux yeux et un décès... Au cours des dernières années, l'entreprise de fusées Space X d'Elon Musk a connu au moins 600 accidents du travail non déclarés jusqu'à présent.
Publié: 12.11.2023 à 08:04 heures
1/2
L'entreprise Space X sous le feu des critiques.
Tobias Bruggmann

Ce sont des reproches sévères que Space X doit accepter. Dans l'entreprise de fusées du fondateur de Tesla, Elon Musk, il y a apparemment eu au moins 600 accidents du travail depuis 2014. C'est ce que rapporte l'agence de presse Reuters après des recherches approfondies. Les règles de sécurité au travail n'auraient pas été respectées dans tout le pays.

Les conséquences sont lourdes: selon le rapport, plus de 100 ouvriers ont subi des coupures ou des déchirures, 29 personnes ont eu des fractures, 17 personnes ont eu les mains ou les doigts écrasés et 9 collaborateurs ont subi des blessures à la tête, dont une fracture du crâne, quatre commotions cérébrales et un traumatisme crânien. S'y ajoutent des brûlures et des électrocutions. Huit accidents ont même entraîné une amputation.

Un lieu de travail chaotique

Reuters rapporte qu'un employé est décédé pendant son travail. Il voulait sécuriser un chargement d'isolation en mousse sur une remorque en s'asseyant dessus. Ils n'avaient pas de sangles. Après le départ du camion, l'employé est tombé de la remorque et a subi un traumatisme crânien.

Dans un autre cas, une pièce d'un moteur de fusée s'est envolée pendant un test de pression. Le crâne d'un collaborateur a été touché et il est tombé dans le coma.

Selon d'anciens collaborateurs, et d'autres toujours en poste, les accidents sont dus à un lieu de travail chaotique. Le personnel n'est pas suffisamment formé aux mesures de sécurité et les délais des missions de Musk sont très ambitieux, ce qui crée une pression supplémentaire. Musk lui-même ne se soucie guère de la sécurité. Ainsi, il joue parfois avec des lance-flammes, poursuit le rapport.

Pas de réaction de Space X

Space X n'a pas répondu aux questions de Reuters concernant ces accusations. Dans des réponses écrites concernant des cas individuels, l'entreprise précise aux autorités américaines de la sécurité du travail qu'elle effectue des formations complètes en matière de sécurité. Un dysfonctionnement, comme dans le cas de la chute d'une partie du moteur de fusée, n'était pas prévisible, la responsabilité de telles blessures incombant à un certain nombre de collaborateurs.

Publicité

L'autorité de sécurité a toutefois déclaré à Reuters que l'employeur est responsable de la sécurité de ses collaborateurs.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la