On a bien riz
Des sushis «premium»? Bien essayé, Aldi…

Pas vexée pour un sou par notre verdict sur ses sushis jugés trop secs, la marque nous a fait parvenir des échantillons d'une nouvelle gamme de sushis premium qu'elle s'apprête à commercialiser en Suisse romande. Notre verdict (impitoyable).
Publié: 01.07.2022 à 14:38 heures
Blick_Fabien_Goubet.png
Fabien GoubetJournaliste Blick

Plus jolis, plus savoureux, plus premium et espérons-le, moins secs, Aldi retente sa chance avec de nouveaux sushis que Blick a pu tester en exclusivité pour la Suisse romande.

C'est devenu de la fast food. Les sushis sont tellement à la mode que les enseignes de grande distribution lorgnent ce marché et proposent désormais toutes des petites barquettes au rayon frais. La rédaction de Blick avait même récemment joué les traiteurs intraitables en dégustant un panel des sushis provenant des supermarchés du coin. Ceux de la marque Aldi avaient frôlé la correctionnelle. Nous avions trouvé les makis insipides, «trop humides», tandis que les sushis avaient été jugés trop secs et leur difficile déglutition comparée à celle d'«une boule de pétanque, poussière du terrain incluse».

Sushis «Premium»

Fair play, la marque a rigolé de nos blagues dans un message nous informant de la commercialisation imminente d'une nouvelle gamme de «sushis premium» dans nos contrées francophones, deux nouvelles variétés intitulées «Saroma» et «Shikotsu» produites «par Kaiten AG à Lucerne». Nous les avons dégustées.

Les sushis Saroma sont vendus dans un petit carton noir avec une fenêtre transparente. Moins d'emballage, moins de plastique: un point pour Aldi. Pour 12,99 francs, on a droit à 280 grammes, 6 sushis nigiri et 6 makis, avec les traditionnels condiments. C'est donc significativement plus cher que la Sushi box normale (9,99 francs les 330 grammes), mais est-ce meilleur?

Oui, sans aucun doute, même si les plus moqueurs d'entre vous railleront sur le fait que ce n'était pas très difficile. Les tranches de saumon et de thon sont plus épaisses que celles de la Sushi box dont nous avions relevé l'extrême finesse. Elles recouvrent intégralement la petite boule de riz pour un aspect très propre et très gourmand. N'allez pas non plus imaginer croquer dans un bon coeur de filet ultra moelleux: elles restent un peu chiches et vous mangerez surtout du riz.

La photo presse...

Cela pourrait encore se faire oublier si ce riz, justement, n'était pas aussi raté. Comme nous l'écrivions, un bon sushi c'est avant tout un bon riz, qui doit être délicatement assaisonné avec du vinaigre de riz, du sucre et du sel lui donnant une saveur et une consistance identifiables entre mille.

Publicité

Ce n'est pas vraiment le cas ici, avec un riz qui, bien que relativement humide cette fois, ne nous a semblé ni vraiment sucré, ni vraiment vinaigré. Il était cependant très salé, au point d'écraser tout le sushi. C'est sans doute le résultat d'une longue conservation au froid qui atténue les saveurs.

Et les sushis «en vrai»

Quant aux makis Shikotsu, il s'agit de grosses rondelles de type California enroulées d'une tranche de saumon cuit et garnies au centre d'un bout de concombre et d'une farce (du saumon cuit et haché, et de la mayo principalement) agrémentée d'un tout petit peu d'algue nori. Le tout est aspergé de sauce teriyaki. Tout cela coûte 14,99 francs, pour 260 grammes: ça commence à chiffrer.

C'est assez gras, mais c'est pas plus mal: la rondeur masque les défauts du riz précédemment évoqués. La farce n'est pas très excitante, on dirait un simple thon/mayo, mais elle apporte néanmoins un petit côté satisfaisant avec cette sauce teriyaki. Signalons enfin la présence de plusieurs colorants alimentaires (dont du caramel au sulfite d'ammonium, peu recommandable pour la santé) et divers agents de conservation.

Aldi étoffe au final sa gamme avec des produits visuellement attirants, et surtout bien meilleurs que le reste de son assortiment. Mais ces derniers restent des produits somme toute moyens, pas vraiment adaptés selon nous à la grande distribution qui les vend avec des dates de péremption à deux ou trois jours et qui contiennent trop d'additifs alimentaires. De temps en temps, quand on est pressé, pourquoi pas…

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la