Notre récap de l'épisode 6 de «Top Chef»
Etchebest a tout défoncé, Pierre Gagnaire chouchou

Sixième épisode de «Top Chef» sur le thème des plaisirs régressifs: on part sur un petit résumé saupoudré de quelques blagues qu'on espère savoureuses, de toute façon l'important, c'est de prendre du plaisir et de tout donner.
Publié: 06.04.2023 à 07:46 heures
Il a bu son café, et il les a tous défoncés (seul et avec une demi-heure de moins): Philippe Etchebest était en forme dans «Top Chef» hier.
Blick_Fabien_Goubet.png
Fabien GoubetJournaliste Blick

Vous aimez les marrons fourrés aux marrons? C'était un peu la philosophie de ce sixième épisode de «Top Chef» hier: l'émission en elle-même est un marronnier depuis 14 ans, et l'épreuve des enfants en est un autre. M6 a compris que vous aimiez les marrons, alors ils vous ont mis encore plus de marrons: les candidats devaient battre Philippe Etchebest, un autre passage obligé de l'émission. J'ai quand même l'impression de bouffer toujours la même chose.

Mais j'ai appris 5 choses hier soir, alors laissez-moi partager avec vous les highlights de cette émission consacrée au voyage dans le temps, avec les plaisirs régressifs.

1

Régis Marcon cuisine dans une cantine

Attendez, qu'est-ce qu'il fout à la cantine Régis Marcon? Je vous explique. Lors de la première épreuve de la soirée, Philippe Etchebest ainsi que des binômes aléatoires et «cross-brigade» de candidats ont chacun reçu un légume vert qu'ils devaient préparer et faire goûter à des enfants récalcitrants spécialement nourris pendant six mois avec des épinards pour leur faire détester les légumes du plus profond de leur âme.

Les meilleurs plats sélectionnés par ces adorables têtes blondes ont ensuite été dégustés par le triplement étoilé Régis Marcon qui, donc, cuisine une fois par semaine dans la cantine de l'école de son village de Saint-Bonnet-le-Froid (Haute-Loire), apprend-on dans «Le Parisien». Franck Giovannini, toi qui lis Blick assidûment, on t'attend dans notre cafétéria chaque jeudi midi, on débriefera le «Top Chef» de la veille en dégustant tes plats (amène des fourchettes, car c'est chaud ici).

2

Les enfants étaient bizarres

«Oh, c'est succulent», commente doctement une petite fille visiblement possédée par l'esprit de quelque illustre critique gastronomique. «Ce plat raconte une histoire», déclare un garçonnet, certainement abonné aux podcasts de François-Régis Gaudry. Les phrases des enfants sonnent hyper faux, je me demande si ce n'est pas ChatGPT qui les a rédigés pour eux. Ça manque clairement de naturel (et de diversité sociale).

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Et puis c'est quoi, ces engeances qui ont mangé pratiquement toutes leurs assiettes de légumes verts, si ce n'est la preuve que ce sont des enfants de bobos écolos végétariens? Ils finissent tout de même sur une bonne note, en renvoyant en cuisine le plat de Jérémie et Carla. Erreur grossière: leur assiette d'épinards était toute verte, couleur honnie. De la part de deux parents, c'est vraiment la honte.

Publicité
C'est sûr, c'est pas les frites de haricots verts de Jean et Albane.

Philippe Etchebest avait choisi de prendre des risques avec un plat à base de purée de brocoli agrémenté d'œufs de poisson au wasabi, d'un œuf parfait et d'une superbe tuile fleurie. Contre toute attente, les enfants ont adoré, et évidemment, Régis Marcon ne s'y est pas trompé. Le chef finit premier et fout une rouste à tous les candidats qui filent tous en épreuve éliminatoire. Et moi, je lui décerne le Blick Food d'or de la soirée (et un an d'abonnement Blick premium).

3

L'astuce du siècle de M6

Sérieusement?

4

Pierre Gagnaire est le MVP

Client régulier de «Top Chef», le mythique Pierre Gagnaire impressionne tout autant les candidats que les internautes. En fait, les gens n'ont d'yeux que pour lui. Et on comprend pourquoi. Pierre Gagnaire dégage une aura de sympathie, de bonhommie et de simplicité, j'ai envie de lui faire un calinou et de goûter sa tuile d'épeautre façon biscotte.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Ça, c'est son dessert d'enfance, et c'est le thème qu'il a choisi pour cette épreuve autour de 5 desserts: le riz au lait, les fraises Chantilly, l'île flottante, les crêpes et la mousse au chocolat. Intéressant! Ses critiques sont gentilles, il aime tout et ne trouve pratiquement aucun défaut. Alors que moi, devant ma télé…

Publicité

Il y en a un qui a stressé à mort, c'est Alexandre. Il a fait n'importe quoi, couru partout et beaucoup transpiré:

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

En même temps, ses fraises Chantilly font un peu pitié, alors qu'il était en binôme avec Léo, pourtant fortiche en desserts. «Excellent», a toutefois commenté Pierre Gagnaire. Comme quoi 1/ il n'y a pas que le dressage et 2/ il est – vraiment – sympa, Pierre Gagnaire. Tellement sympa, qu'il récompense… le riz au lait aux champignons (!) d'Albane et Jean. C'est finalement le pauvre César qui est éliminé. Entre lui et Monsieur Gagnaire, il y avait un choupinet de trop.

5

César fait cramer ses tuiles

Il a beau avoir brillé avec ses briques, il a foiré ses tuiles en les laissant cramer. Le karma a rattrapé César lors de son épreuve nocturne de «la brigade cachée» contre l'éternel Danny. Bon, contrairement à ce que le teaser de M6 laissait supposer, cela n'a eu aucune incidence sur son épreuve, car il a eu le temps d'en refaire d'autres.

«Hé Snoop Dog, t'es venu?»

Son plat est un hommage au papillon craquant du chef César Troisgros, «l'envol»:

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Bon, mais je ne sais pas pourquoi je vous raconte ça, puisque c'est de toute façon Danny qui a gagné avec un superbe gratin dauphinois caché sous une tuile de pomme de terre craquante et dont la sauce au champagne a été le coup de cœur des chefs. Moi qui adore le gratin dauphinois, j'espère qu'il me donnera sa recette! Allez, c'est tout pour cette semaine. Enfin, vous reprendrez bien un peu de marrons avant d'y aller:

«Hi hi»
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la